Toutes les histoires d’amour du monde / Baptiste Beaulieu

Par Callistta

Le grand-père de Jean, Moïse, raconte dans des lettres d’amour l’histoire de sa vie. Lorsque Jean et son père les découvrent, le premier est surpris, le second tombe dans une profonde mélancolie : la destinatrice, Ann-Lise Schmitt leur est inconnue et ils voient Moïse sous un nouveau jour, loin de l’homme dur qu’ils connaissent. Jean tente de comprendre et dévoile un lourd secret.

Mon avis :

C’est le 3e livre de Baptiste Beaulieu que je lis et je suis toujours aussi fan.

Dans ce livre on fait la connaissance de Moïse, de Jean, de Denis et de tout un tas d’autres personnes.

Moïse est un homme qui était enfant pendant la 1re guerre mondiale et adulte lors de la seconde.

Il consigne dans des carnets son histoire qu’il raconte à une personne nommée Ann-Lise Schmidt.

 

Mais qui donc est cette personne?

C’est ce que l’on va tenter de comprendre tout au long des lettres de Moïse.

 

Moïse raconte au travers de ses lettres son histoire, sa vie, ses amours, ses blessures, ses aventures, ses envies, ses doutes, ses espoirs.

 

Nous sommes immergés dans sa vie dès sa petite enfance et l’on découvre avec lui l’horreur de la 1re guerre mondiale, l’attente de revoir un parent partit au front, survivre pendant cette période ne fut pas simple.

 

Puis l’accalmie avant la 2e guerre mondiale.

Moïse à bien grandit, il travaille , vis sa vie de jeune homme, de père, d’époux.

 

La 2e guerre mondiale arrive, et la on découvre de l’intérieur ce qu’il a pu vivre.

J’ai aimé découvrir toutes les personnes que Moïse a croisées dans sa vie.

J’ai nettement moins aimé certains Allemands, mais ça, c’est comme dans toute guerre hélas!

 

Et puis la belle histoire entre Moïse et Hennie.

Dès leur rencontre quand ils étaient jeunes j’espérais que ce soit Hennie. La vie en a décidé autrement. Mais cette fichue guerre les a réunis et ils ont vécu une belle histoire dans une période très difficile.

On apprend comment les PG (prisonniers de guerre) s’entraider et survivaient dans des camps calamiteux avec des Allemands plus ou moins gentils.

Moïse dans son malheur a eu de la chance. Quand il est arrivé à Cologne, il a pu passer une partie de la guerre un peu moins difficilement. Grâce à Hennie et sa famille.

Même si cela reste difficile.

 

Dans ce livre, il y a 2 hommes aussi qui au travers des lettres de Moïse vont chercher à se retrouver. C’est Denis le fils de Moïse et Jean le petit-fils de Moïse.

Réussiront-ils à vaincre la malédiction de cette famille où un parent et son enfant ne se comprennent pas?

 

J’espère que Ann-Lise Schmitt aura vent de ce livre, qu’elle y découvrira son histoire et qu’elle contactera un jour Denis et son fils Jean.

J’aimerais tellement savoir s’ils se sont retrouvés un jour.

Oui j’aime les happy ends.

 

Un grand merci à Baptiste Beaulieu

Merci à Moïse pour son histoire

Merci à Jean d’avoir trouvé les carnets.

Moïse va me manquer je me suis attachée à lui avec cette lecture.

J’aurais aimé le connaitre ce monsieur.

Vous aimerez peut-être...

2 Commentaires

Le Monde De Callistta | P12 Livresque – 2019 : Novembre 24 novembre 2019 - 9 h 01 min

[…] Chronique ICI […]

Répondre
Le Monde De Callistta | C’est lundi, que lisez-vous ? #23 2 décembre 2019 - 9 h 01 min

[…] Toutes les histoires d’amour du monde / Baptiste Beaulieu […]

Répondre

Laisser un commentaire

odio libero. sed eleifend massa porta. mattis Nullam
%d blogueurs aiment cette page :