Pour un Tweet avec Toi / Teresa Medeiros

Par Callistta

 

L’amour en 140 signes max.
Auteure d’un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman.

Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc.

« MarkBaynard », professeur d’université en congé sabbatique et twitteur averti, devient l’un de ses followers les plus assidus.

Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de références aussi drôles qu’inattendues.

Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l’inspiration et le goût de vivre.

Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?
«Le livre idéal pour réchauffer vos soirées d’hiver. Tendre, drôle et poignant, ce roman vous fera passer du rire aux larmes en un tweet.» Kristin Hannah, auteure acclamée par le New York Times.

 

Mon avis :

Ce livre sur les échanges de 2 personnes avec Twitter ma beaucoup plu et m’a emporté, je voulais savoir ce qui se passait et j’ai eu du mal à lâcher cette lecture.

Avec pleins références aux séries (Glee, Dr Who, Buffy, etc.) qu’il n’est pas toujours facile d’identifier. N’étant pas une grande fan des séries, j’ai eu un peu de mal avec ces références, mais cela m’a bien plu.

Ce roman est à la fois drôle, émouvant, intelligent, léger. Une lecture qui me convient très bien en ce moment.

Abigail Donovan a du mal à écrire son second livre, son éditeur lui ouvre un compte Twitter pour qu’elle puisse discuter avec ses lecteurs, on découvre dans ce livre ça discutions avec un utilisateur de Twitter qui ne la connaît pas et n’a jamais lu son livre.

Ce qui fait qu’Abigail se lâche avec Mark, ils s’échangent des DM (direct message, message privé si tu ne sais pas ce que c’est)

Abigail se met à retrouver goût à la vie, grâce a lui.

Jusqu’au jour où il lui annonce la vérité et la, elle découvre qu’il lui a menti elle lui en veut, mais au final reviens sur tweedeck et lui reparle et la on découvre comment leur relation évolue autrement.

Je n’en dis pas plus sinon plus la peine de lire le livre.

Voici quelques échanges pour te donner envie de le lire Sourire :

Abby_Donovan : Tu pensais que ta femme était ton âme soeur quand vous vous êtes mariés ?
MarkBaynard : J’avais 22 ans. Je croyais aux arc-en-ciel, aux fées et aux licornes. Et je croyais encore que Ricky Martin était hétéro!

MarkBaynard : Ce qui donne du sens à la vie, c’est … la vie. Tu n’as pas besoin de te payer un arbre pour comprendre qu’elle a de la valeur.

Abby_Donovan : Comment m’assurer que tu n’es pas un tueur en série ou un ado solitaire de 14 ans qui vit dans la cave de sa mère ?
MarkBaynard : Peut-être que je suis un tueur en série solitaire de 14 ans qui vit dans la cave de sa mère.
Abby_Donovan : Avec la tête de ta petite amie dans le congélo ?
MarkBaynard : Nuance. Mon ex-petite amie. Je lui avais pourtant dit que je n’aimais pas la crème dans le café. Ni les cintres en fer.

Abby_Donovan : Pour moi, je crois que ce sera les spaghettis du chef Buitoni.
MarkBaynard : Je vais demander au sommelier quel grand cru il recommande avec ça. Ce soir, on ne regarde pas à la dépense.
Abby_Donovan : Dans ce cas je prendrais le mouton-rothschild 1945 à 120 000 dollars.
MarkBaynard : Vous avez entendu la dame. Elle prendra un Coca light.

Abby_Donovan :Ne dis pas de bêtises. Les gens sont toujours en quête d’amour.
MarkBaynard :C’est vrai, certains continuent même de chercher l’amour après l’avoir trouvé.
Abby_Donovan :Cynique ?
MarkBaynard :Non, réaliste divorcé.
Abby_Donovan :Une nouvelle définition pour « incorrigible romantique » ?

 

Vous aimerez peut-être...

2 Commentaires

Le Monde De Callistta | Bilan lecture 2013 12 novembre 2018 - 21 h 16 min

[…] Pour un Tweet avec Toi / Teresa Medeiros […]

Répondre

Répondre à Le Monde De Callistta | Bilan lecture 2013 Annuler la réponse.

lectus neque. sem, ut id leo ante. consectetur venenatis
%d blogueurs aiment cette page :