Les tribulations d’une caissière / Anna Sam

Par Callistta

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ?

Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ?

Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier.

À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas.

La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine.

Nous nous montrons donc comme nous sommes.

Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

Mon avis :

Moi qui ai été quelques années hôtesse de caisse pour dire le grand mot et ne pas me réduire à simple caissière.

J’ai retrouvé pas mal de similitude avec ce que j’ai vécue.
Par contre mon choix s’est porté pour la station-service et non le magasin.

Et moi hélas, je n’avais pas les toilettes incorporé a la station donc fallait demander la pause pour aller aux WC, la bonne galère comme dit dans le livre soit ta quelqu’un de suite soit personne soit on t’oublie et quand tes loin du magasin, c’est encore pire.

Les clients pas contents quand tu changes les prix ou qu’une pompe est en arrêt ah la là que de souvenirs.

Ou bien ceux qui veulent absolument se servir alors que tu es en train de fermer et qu’ils doivent attendre la fin de la procédure pour que les automates se mettent en route.

Le top le lundi matin quand le client t’attends a 7 h devant la pompe et te hurle dessus que l’automate a avalé sa cb la veille et qu’il veut la récupérer.

Ah la, tu commences bien ta journée.

Et puis ceux qui partent sans payer et que tu ne peux rien faire et que tu dois appeler la caisse centrale pour le signaler et tu te fais pourrir… Genre, je vais courir après les voitures dans la ville pour les faire payer.

Ce livre à fait remonté des souvenirs de mon passage comme hôtesse de caisse et m’a bien fait rire, son langage est un peu cru, mais ça ne m’a pas dérangé.

J’ai passé un bon moment avec cette lecture.

Vous aimerez peut-être...

1 Commentaire

Le Monde De Callistta | Bilan lecture 2014 10 octobre 2018 - 22 h 04 min

[…] Les tribulations d’une caissière / Anna Sam […]

Répondre

Répondre à Le Monde De Callistta | Bilan lecture 2014 Annuler la réponse.

eget Aliquam felis ipsum commodo in mattis ut
%d blogueurs aiment cette page :