Le coeur en braille / Pascal Ruter

Par Callistta

 

Jusque là, pour Victor, une année scolaire c’est du saut à l’élastique sans l’élastique.

Ce qu’il préfère ? Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père…

Quand il ne s’amuse pas à planquer le PQ des toilettes des filles, il essaie d’échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre.

Mais lorsque Marie-José, génie absolue, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c’est tout son univers qui implose…

Pourquoi soudainement cette première de la classe, violoncelliste de talent, va-t-elle avoir besoin de lui ? Une amitié étrange va naître entre ces deux ados que tout oppose… Vont-ils pouvoir cacher le secret de Marie-José jusqu’au bout ?

 

Mon avis :

Un livre axé jeunesse, mais qui m’a bien plus.
Le titre m’a donné envie de le lire, car je connais le braille et côtoie des aveugles.

Dans cette histoire, on fait la connaissance de Victor qui n’en glande pas une à l’école, il essaie, mais n’y arrive pas et préfère étudier le manuel Krebs sur les Panhard avec son père.

Et puis un jour, il croise Marie-José et découvre son secret ; à eux deux ils vont tout faire pour dissimuler ce secret et faire croire a tout le monde que tout va bien.

À travers ce livre, on voit Victor grandir et s’améliorer.

Ce livre nous parle du quotidien de l’adolescence, le collège, l’amitié, les secrets que l’on défend, les adultes contre lesquels on se bat, les cours ou l’on n’y comprend rien.

 » Le prof d’histoire m’a demandé devant toute la classe :
– Alors Victor, Gutenberg, qu’est ce qu’il a inventé ?
Je n’ai pas pris le temps de réfléchir, ce qui est une grave erreur, dans la vie en général. J’ai répondu :
– L’imprimante !
Le point d’exclamation, c’est pour montrer comme j’étais sûr de moi et satisfait de ma réponse. Evidemment tout le monde a éclaté de rire, d’autant plus que ça faisait longtemps que je n’avais pas été ridicule. J’avais perdu l’habitude, moi aussi. J’ai cru que j’allais prendre un savon, mais ça été pire, car le prof m’a posé une nouvelle question :
– Laser ou jet d’encre ? »

“ Si tu veux savoir, je commence à comprendre pourquoi tu deviens aveugle… C’est comme dans les courses de Formule 1 : quand un champion est vraiment trop fort et que ça tue le mystère, eh bien, on lui impose un handicap; toi, le bon Dieu, il t’impose ce handicap parce que sinon, ce ne serait pas très juste pour les autres.”

 

Vous aimerez peut-être...

1 Commentaire

Le Monde De Callistta | Bilan lecture 2013 9 novembre 2018 - 1 h 03 min

[…] Le coeur en braille / Pascal Ruter […]

Répondre

Laisser un commentaire

libero diam nunc non leo. ipsum venenatis
%d blogueurs aiment cette page :