Le Choeur des femmes / Martin Winckler

Par Callistta
le choeur des femmes

 

Je m’appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo.

Je me destine à la chirurgie gynécologique.

Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France.

Mais on m’oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de  » Médecine de La Femme « , dirigée par un barbu mal dégrossi qui n’est même pas gynécologue, mais généraliste!

S’il s’imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement.

Qu’est-ce qu’il croit? Qu’il va m’enseigner mon métier?

J’ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin.

Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas  perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu’elles pourraient m’apprendre.

 

Mon avis :

Pour espérer entrer dans un service de chirurgie gynécologique tant espéré, Jean Atwood doit passer 6 mois avec le docteur Karma dans son unité, l’unité 77.

Le dr Karma, écoute les patientes, prend son temps, ne les examines pas forcément.

Il prend le temps de laisser les patientes avoir confiance en lui.

Avec lui, elles ont l’impression de ne pas être un numéro dans la longue liste de rendez-vous d’un médecin.

Et ça exaspère Jean, elle supporte pas ça, pour elle, on vient pour une maladie bien précise et pas pour déballer sa vie personnelle. Elle, elle veut opérer et ne pas passer ses journées a écouté les jérémiades des patientes.

Mais petit à petit, on la voit changée, se mettre à écouté leurs histoires. Elle aussi porte un secret que l’on découvre à la fin du livre. Et l’on comprend mieux certaines choses suite à ça.

Ce livre m’a beaucoup plu, j’ai eue du mal a le quitté pour dormir, 500 pages qui se lisent sans soucis.

Je recommande cette lecture, on y apprend pas mal de choses sur les femmes et leurs questions.

 

Vous aimerez peut-être...

6 Commentaires

Livy 16 janvier 2014 - 23 h 21 min

C’est drôle, j’ai lu beaucoup de critiques positives de cet ouvrage et pourtant, j’hésite toujours un peu… Je crains qu’il ne soit trop « chirurgical » dans son écriture pour me convaincre pleinement, moi qui ai toujours besoin de sensibilité à fleur de peau.
Un jour peut-être, qui sait ? 🙂

Répondre
Callistta 17 janvier 2014 - 21 h 32 min

N’hésites pas il est génial.

Répondre
eva 18 janvier 2014 - 8 h 19 min

Je ne manque jamais les livres de Martin Winckler !
Bon week end

Répondre
Callistta 19 janvier 2014 - 21 h 31 min

J’ai adorée ma lecture, J’en lirais d’autres.

Répondre
Le Monde De Callistta | Premières lignes #17 6 octobre 2018 - 17 h 28 min

[…] Les premières lignes, est un rendez-vous hebdomadaire de lecture.C’est Aurélia du blog La lecturothèque qui l’a mis en place et qui s’occupe de gérer les liens des participants.L’idée, c’est de présenter un livre au choix, à travers ses premières lignes…Il n’y a pas de contrainte quant au choix du livre, Livre lu ou pas encore, on porte son choix sur lui…  Mon choix pour ce dimancheChronique ICI       […]

Répondre
Le Monde De Callistta | Bilan lecture 2014 4 novembre 2018 - 21 h 25 min

[…] Le Choeur des femmes / Martin Winckler […]

Répondre

Laisser un commentaire

elementum tristique risus adipiscing leo. id accumsan felis commodo mattis Donec
%d blogueurs aiment cette page :