Juste avant le bonheur / Agnès Ledig

Par Callistta

Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu est caissière dans un supermarché.

Elle attire l’attention d’un client, quinquagénaire aisé à nouveau célibataire.
Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne.

Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme. Gaieté et optimisme reviennent grâce à l’attachante présence du petit Lulu.

Mais au retour, c’est le tragique accident de voiture et Lulu meurt après un long coma.

Une chaîne de soutien, d’affection et de tendresse se forme autour de Julie.

Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l’espoir d’un nouvel amour, ainsi qu’une bonne dose d’intelligence et d’humour peuvent réussir ce miracle.

Mon avis :

Quand débute le livre avec la rencontre de Paul et Julie, on se demande si on va avoir droit a une sorte de Pretty woman, il n’en est rien.

Ce livre est riche en relations humaines que nous avons les uns envers les autres, des petites attentions qui peuvent faire beaucoup de bien et aident a avancer dans la vie.

Comme dit dans le livre la vie nous fait avancer, car on ne peut pas faire autrement.

Il m’a fait pleurer, car beaucoup d’émotions passent dans ces lignes d’écritures.
Lulu malgré son passage si court dans le livre m’a émue avec ses mots d’enfant et son envie de vivre.

Dans ce livre, il y a 2 parties :

Celle avant le drame.

Ou Julie est heureuse et profite de vacances en Bretagne avec Paul qui l’a invitée elle et son fils. Elle y découvre Jérôme le fils de Paul, médecin dépressif suite a la mort de sa femme.

Ensembles, ils apprennent à se connaître et sortent peu à peu de leur déprime et retrouvent la joie de vivre.

Et la 2 eme partie après le drame vécu.

Ou l’on voit la chaîne de soutien autour de Julie pour l’aider a surmonté, et pour eux aussi, car cette perte est dure à vivre.

Et puis Romain le kiné qui s’occupe de Lulu aide aussi Julie a surmonté l’épreuve, pour lui un enfant n’est pas un numéro et il cherche a le connaître pour mieux s’occuper de lui.

Un livre, triste et beau a la fois, qui fait voir qu’après une difficile épreuve, on arrive malgré tout a surmonté et a avancé, en oubliant jamais les êtres chers car ils restent au fond de nous et nous accompagnent toujours.

Je vous invite à le lire, car il est très bien.

Une belle lecture dont je me souviendrai.

Vous aimerez peut-être...

1 Commentaire

Le Monde De Callistta | Bilan lecture 2013 12 novembre 2018 - 21 h 15 min

[…] Juste avant le bonheur / Agnès Ledig […]

Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :