Jamais assez maigre, journal d’une top model / Victoire Maçon Dauxerre

Par Callistta
Jamais assez maigre

À 17 ANS, EN PLEINES RÉVISIONS DU BAC, Victoire fait du shopping à Paris, quand elle est repérée par un chasseur de mannequins. Engagée par l’agence Elite, elle mesure 1,78 m et pèse 56 kg. Trop grosse ! Ou pas assez maigre. Elle va perdre 9 kg en ne mangeant que trois pommes par jour, afin de répondre aux exigences tyranniques des maisons de couture. EN SEPTEMBRE, ELLE ATTEINT LA TAILLE 32, sésame indispensable pour briller lors des castings, et participe avec succès à sa première fashion week à New York. Avec Milan et Paris, elle enchaîne vingt-deux défilés pour les plus grands créateurs : Céline, Alexander McQueen, Miu Miu, Vanessa Bruno… Elle entre dans le Top 20 des mannequins les plus demandés. MAIS DERRIÈRE LA SOIE ET LES PAILLETTES, Victoire découvre un système inhumain : des adolescentes que l’on prend pour des femmes sont traitées comme des objets. La sélection est impitoyable et la maigreur devient une obsession. Elle est emportée dans la spirale de l’anorexie. Sept mois après ses débuts fracassants, elle fait une tentative de suicide et passe des podiums à l’hôpital.

 

 

Mon avis :

Ayant vu ce livre passer plusieurs fois sur instagram j’étaie curieuse de le lire.

J’ai des kilos en trop, mais aucun TCA.

Victoire n’en avait aucun avant de devenir mannequin.

On la suit dans son aventure pour devenir mannequin, ces premiers castings/shooting.

Son premier défilé

La vie qui n’est pas rose, car dans ce milieu-là, on vous demande d’être toujours de plus en plus mince.

Pour y arriver elle ne manque que des fruits et s’affaiblis de plus en plus.

Certains shooting ne sont pas topissime.

Et d’autres sont extra

J’ai découvert ce milieu, qui m’est totalement inconnue, je ne m’intéresse pas vraiment à la mode et je ne lis pas de magazines de mode.

Faire attention à sa silhouette ok, mais pourquoi demander aux mannequins de devenir si fines/squelettiques, ça ne reflète pas la réalité du monde dans lequel on vit.

Victoire a réussi à s’en sortir et je suis bien contente pour elle.

Un livre qui donne à réfléchir.

Vous aimerez peut-être...

3 Commentaires

Tony 23 juillet 2017 - 16 h 37 min

Peut être que cela peut aider des gens.. alors pourquoi pas !
Bonne article !
Tony

Répondre
Callistta 23 juillet 2017 - 16 h 53 min

Oui je pense qu’il peut aider les personnes qui souffres de tca

Répondre
Le Monde De Callistta | Bilan lecture 2017 9 octobre 2018 - 22 h 00 min

[…] Jamais assez maigre, journal d’une top model / Victoire Maçon Dauxerre […]

Répondre

Laisser un commentaire

sem, diam ultricies ut accumsan nec adipiscing felis consequat. risus. ipsum consectetur
%d blogueurs aiment cette page :