Ce crétin de prince charmant / Agathe Hochberg

Par Callistta

Présentation de l’éditeur

Une chose est sûre : le chevalier servant n’existe pas ! Beau parleur, mesquin, égoïste, obsédé, irresponsable, voire désespérément immature, le mâle du XXIe siècle pencherait plutôt du côté  » odieux crapaud « , avec tout ce qu’il faut de ridicule et de veulerie affichée. Et ce n’est ni Ariane, jeune Parisienne branchée, mariée  » par intérim  » à un jeune loup de la finance aussi agaçant qu’absent, ni Justine, charmante célibataire juive new-yorkaise adepte des cuites au saké et névrosée de première, qui vous diront le contraire. La preuve, les innombrables et irrésistibles mails que nos deux trentenaires délaissées – et déchaînées – ont décidé de s’envoyer le temps d’un jeu de massacre transatlantique à la fois acerbe et drolatique…

Quatrième de couverture

Ariane est parisienne, elle a 32 ans. Elle a épousé Vincent, un analyste financier qui vit à Londres trois jours par semaine. Elle passe la plupart de ses soirées avec ses amis célibataires qui cultivent le bon goût : celui de l’humour noir et de l’autodérision. Au cours d’un mariage, elle rencontre Justine, jeune New-Yorkaise, branchée et génétiquement névrosée, lasse d’un célibat qui a assez duré. Ariane et Justine commencent une abondante correspondance par mail, et les idées fusent. L’essentiel y passe : les hommes, les flocons d’avoine, leur mère, George Clooney, la solitude, les chaussures Manolo Blahnik… Une galerie de portraits aussi réalistes que décapants. Un regard affûté sur une génération. Une comédie féminine à l’humour grinçant et fantaisiste, entre Woody Allen et la série Sex and the City. Quoique… ce roman n’ait rien à voir avec tout ça. Un livre drôle, ludique, jubilatoire, à savourer entre femmes et à offrir aux hommes qui souhaitent mieux les comprendre… On peut toujours rrêver.

Biographie Agathe Hochberg est née à Paris, elle a grandi entre la France et les Etats-Unis et signe ici son premier roman. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Mon avis :

Cet échange entre 2 jeunes femmes

L’une marié a un homme plutôt fantôme vue qu’il bosse beaucoup

Et l’autre célibataire qui attire que des nases

Je me suis retrouvée dans la célibataire attirant que des cas moi aussi.

J’ai bien rigolé sur certains passages.

C’est tellement vrai en plus.

La fin par contre n’est pas terrible j’ai pas tout compris, elle ma laissée sur ma faim.

Mais dans l’ensemble, je me suis bien amusée à lire ce livre.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

ut tristique porta. dolor elementum ipsum felis nec mattis vel, efficitur.
%d blogueurs aiment cette page :